Les Petits Secrets n’ont rien de frivole.

Ou presque. En tous cas, ils s’inspirent des dernières recherches scientifiques en sexologie, psychologie et médecine spécialisée.

1. Les parcours thérapeutiques s’inspirent de la méthode SexoPositive

Fondée en 2010 par Alexandra Hubin, la Sexologie Positive est une nouvelle manière d’envisager la sexologie, qui s’intéresse avant tout à ce qui nous rend affectivement, relationnellement et sexuellement épanoui. Elle préconise de rester ou de devenir l’acteur de son épanouissement individuel et conjugal, et vise à permettre à chacun d’utiliser ses ressources, les enrichir et se donner les moyens de profiter de l’ici et du maintenant.

2. Les kits Petits Secrets ont été conçus par des experts

Ces parcours thérapeutiques proposent des exercices conçus par des spécialistes en sexologie. Les outils nécessaires à leur mise en pratique ont été soigneusement sélectionnés par ces mêmes experts.

D’où viennent Les Petits Secrets?

L’idée des Petits Secrets est née de la réflexion de plusieurs professionnels de la santé sexuelle et relationnelle face à des constats qu’ils ont pu faire dans la pratique de leur profession:

1. Consulter est un pas difficile à franchir pour de nombreuses personnes

La plupart de leurs patients leur avouaient effectivement avoir mis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, avant d’oser prendre rendez-vous, et cela même si la difficulté durait depuis longtemps. Et de fait, une récente étude* montre que 95% des personnes qui rencontrent une difficulté sexuelle n’osent pas consulter un spécialiste, et cela même si c’est leur médecin qui le leur conseille.

2. Le patient désire de plus en plus d’autonomie dans son chemin thérapeutique

C’est une tendance qui s’accentue nettement ces dernières années, notamment avec l’accès généralisé à Internet: les patients veulent comprendre ce qu’ils vivent, et trouver des solutions par eux-mêmes. Cette volonté de redevenir acteur de son bien-être est très positive, mais seulement si la personne a à sa disposition des outils adéquats.

*Selon l’Enquête sur la sexualité en France, de Nathalie Bajos et Michel Bozon, La Découverte, 2008.

Vous avez encore une question?